Racine est né d’un appel. Celui du percussionniste & compositeur Hamid Khadiri. En 2014, il rentre du Maroc et sent qu’il faut absolument rendre hommage; poser l’«étrange»; le «Gharibou», titre de la première pièce de Racine. Il se tourne vers plus jeune que lui et invite Nicolas Engel, pianiste, doué en électro; heureux de percevoir des images, des couleurs à travers Racines qui le porte hors des sentiers battus. Le projet prend pourtant du temps à prendre forme. Trois années plus tard, en 2017, après s'être essay  au son de la harpe, du chant classique, du violon; Hamid et Nicolas contactent finalement Adrien Oggier und Cyprien Rochat. Un projet, fort de musiciens qui naviguent brillamment entre le digital et l’acoustique, le traditionnel et l’étrange, le renouveau et l’ancien; des instants qui nous rappellent l’importance des chemins intérieurs; un hommage à l‘indissociable fil identitaire qui se joue entre ombre et lumière.